Le blason de la commune


En octobre 1951, Monsieur Joseph BELLION, maire de Carling, s’adresse au comité héraldique de la Moselle pour lui demander d’accorder des armoiries à la commune. Dans sa séance du 7 novembre, le comité adopte le projet d’armoiries dessiné par Monsieur Eugène BERGTHOLD.

Natif d’Elvange près de Faulquemont, il était instituteur à Carling de 1933 à 1939, puis secrétaire de mairie après la guerre jusqu’en 1952.

Le diplôme préfectoral du 19 novembre 1951 désigne les armoiries comme suit :

- écartelé au premier d’azur à trois lys d’or

- au deuxième de gueules un puits de mine d’or

- au troisième de gueules à la tour réfrigérateur d’or

- au quatrième d’azur semé de croisettes d’argent au lion de même, armé, couronné et l’impasse d’or, brochant.

JPEG - 13 ko
Blason ville de Carling

...Ou pour le dire plus simplement :

- au premier quartier, trois fleurs de lys des Bourbon en or sur fond bleu-ciel

- au deuxième, le puits Max, premier siège de l’exploitation minière et symbole de l’essor industriel de la région, en or sur fond rouge

- au troisième, une tour de réfrigération de la centrale thermique

Emile HUCHET, en or sur fond rouge

- au quatrième, le lion de Nassau-Sarrebrück, en argent sur fond

bleu-ciel.


Dans la même rubrique :
 Le Puits MAX
 Catastrophe : le "Schlam" de 1978
 Les Maires de Carling du 18ème siècle à nos jours
 La fondation de Carling